En l'honneur de l'Escadron Rogue passé, présent et avenir...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une galaxie... Un monde... Une personne et sa rédemption.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cal Nira
Pilote Yub Yub


Nombre de messages : 133
Age : 24
Localisation : En train de faire une nouvelle farce à Wedge avec le lieutenant Kettch, YUB YUB
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Une galaxie... Un monde... Une personne et sa rédemption.   Mar 3 Fév - 22:35

Katarr. Un endroit où moi et mon peuple voyons la galaxie sous une forme totalement différente. Un endroit où nous pouvons ressentir tout ce qui nous entoure, où nous pouvons voir les courants de la vie. Un monde harmonieux, un monde de paix. La Force était très présente chez mon peuple, c'est pour cela que la plupart d'entre nous devinrent jedi. Même si la glaxie était en guerre, nous restions à l'écart. Cela ne nous concernait pas car la guerre engendre la haine, qui engendre la douleur et la souffrance, et par dessus tout, la mort règne en maitre absolu sur ces champs de batailles totalement absurde. Nous sentions la douleur des planètes frappées par la guerre, mais ce n'était seulement qu'un infime écho.
Et un jour, cela devint une brèche dans la Force mais seulement pour quelques instants. Des centaines de milliers de personnes souffraient, elles hurlaient de douleur. Toute cette souffrance était mêlée avec celle de la planète elle même. Je la sentis mourir et avec elle toutes les personnes présentes à sa surface. Puis ce fut le silence total et sinistre.
"Malachor V..." Cette planète venait de mourir en laissant à sa surface, la mort elle même. Ce n'était que le commencement.
Peu d'année après, mon peuple perçut une menace, une "chose" se déplaçant un peu partout dans les confins de la bordure extérieure. C'était la mort que mon peuple sentit, cette même mort qui parcourait Malachor V des années plus tôt. Les Jedi sentirent aussi cette chose. Ils étaient persuadés que ceci était une menace pour la galaxie toute entière. Ils décidèrent donc de se réunir sur Katarr pour, avec l'aide de mon peuple, détecter et trouver comment stopper cette menace.
Mais cette menace était bien plus importante que les jedi le pensaient. Elle se montra et en quelques minutes, ce fut la fin de toute vie et de mon peuple. J'étais là... Voyant la mort envahir mon monde. Là où il y avait des jardins magnifiques, il n'en restait plus qu'un désert aride. Je "vis" mon peuple mourir. Ils tombaient tous un par un. Leurs corps étaient encore là mais ce n'était plus que des coquilles vides comme si la vie qui était en eux avait été aspirée... Non, pas la vie. La Force qui était en eux fut aspirée.
Pour une raison qui m'était encore inconnue, je vivais encore. J'étais à terre, sentant la mort qui m'entourait et qui, comme Malachor V, dominait ce monde.
Pensant que je ne pouvais survivre, je vis alors un homme qui allait devenir mon maitre. Il arriva devant moi, habillé de noir et portait un masque de mort qui couvrait son visage. Maintenant j'en étais persuadée, cet homme, si on peut appeler cette chose un homme, était le responsable de ce spectacle sinistre et effroyable.... Je perdis connaissance.
Sur son vaisseau, quand je repris connaissance, je vins le voir sur le pont où il me montra la galaxie telle qu'il la voyait. Je vis des mondes ravagés par la guerre, des gens qui souffraient. Taris... Une planète détruite lors de la guerre civile des jedi... Tout n'était que souffrance et destruction. Lorsque je vis tout ceci, je voulus mourir. Mon maitre ne le voulait pas, il voulait me garder en vie pour le servir, et me tuerais peut être si j'accomplissais ce qu'il voulait. Je ressentis alors en lui une brèche dans la Force, cette même brèche que sur Malachor. Je vis la mort de la Force et une faim de la Force impossible à combler.
Il m'envoya dans ma cellule, où je pouvais ressentir les esprits de mon peuple disparu et où je pouvais ressentir la Force et "voir" les adeptes de la Force. Je ressentais leur peur, leur joie ou leur douleur. Je ne voulais plus voir de choses aussi horrible que ça. Toute vie ne servait qu'à s'autodétruire ou bien à "rassasier" mon maitre pour quelques temps. Ma haine grandissait au fur et à mesure que je regardais ce spectacle. Pourquoi se détruire mutuellement alors que l'on peut vivre en harmonie, sans guerre, sans cette haine qui persiste encore et encore. Pour moi, tout espoir de retrouver la paix fut perdu.
Mais un jour, je sentis quelque chose, une chose infime mais qui grandissais au fur et à mesure que le temps avançait. Elle portait un fardeau qui me paraissait familier... La destruction d'un monde entier sur la conscience. Les cris de centaine de millier morts. Mais ce n'était qu'un écho, comme si la Force l'avait quittée puis revenait petit à petit... C'est là que je compris que cette personne que je pouvais sentir, me ressemblais sauf qu'il y avait quelque chose chez cette personne que je ne comprenais pas. Une chose qu'il y avait chez elle, une chose que je ne pourrais expliquer. Il me fallait trouver la réponse. C'était comme si quelqu'un me faisait signe de le suivre avec une petite lumière dans l'obscurité.
J'informais mon maitre et décida de m'envoyer à sa poursuite, pensant qu'il pourrait s'agir d'une menace.
Quelques jours plus tard, je réussis à trouver la source. Je montais à bord de son vaisseau et masqua ma présence pour l'attendre. J'attendis et sentis ce même écho mais cette fois, un peu plus audible. C'était une femme... Elle vint vers moi et commença à me poser des questions. L'ignorant totalement, j'activais mon sabre laser. Elle sortit une vibro-lame. Je bondis sur elle et l'attaqua au flanc. Elle para mon coup. Je continuais de l'attaquait, mais elle parait mes coups avec aisances. La colère montant en moi, je l'attaquais à la tête. Elle para et en même temps découpa l'émetteur de la lame. Je reculais... Elle était bien supérieure à moi et je ne pouvais rivaliser avec. Je tombais à genou devant elle, lui demandant de me tuer. Pour moi c'était fini, je m'étais opposée à elle et j'allais devoir en payer le prix. Finalement, elle ne le fit pas. Elle pensais que pour moi, il y avait encore de l'espoir. Je tombais alors devant cette gigantesque source de lumière.
Après être sortie de l'infirmerie, je décidais qu'il fallait que je l'accompagne durant son voyage. Elle était en quête du passé, je le sentais en elle mais je sentais aussi l'espoir pour toutes vies, la vie elle même. Mon maitre avait-il tort? J'allais le savoir dans très peu de temps. L'exilée avait semé le doute dans mon esprit. Je décidais donc de la servir, jusqu'à ce qu'à ma mort. Sa lumière intérieur m'affectais plus que ce que je ne croyais. A un point que parfois je sentais l'espoir revenir, mais qui m'échappais à chaque fois que j'essayais de le saisir.
Nous avons parcouru beaucoup d'endroit dans la galaxie. Des mondes qui ont été frappé par soit les guerres mandaloriennes ou bien la guerre civile des Jedi. Dantooine... Ondéron... Télos... Et d'autres mondes encore. A chaque endroit, je vis l'exilée faire preuve de gentillesse et de charité. Elle était tout le temps prête à aider les plus faible, au lieu de les laisser mourir comme l'aurait fait mon maitre. Sur Dantooine, elle protégea les colons contre les mercenaires, elle redonna espoir à ce petit peuple. Sur Ondéron, elle sauva la Reine Talia de la guerre civile à Iziz contre le général Vaklu. Elle remit l'ordre et la paix dans ce monde et déjoua aussi un complot visant à ressusciter Freedon Nadd, un ancien et puissant seigneur sith, mort il y a assez longtemps, celui qui a corrompu Exar Kun.
Mais une fois tous les maitres retrouvés, tout se précipita comme un courant de rivière qui s'agitait brusquement. Sur Dantooine, je ne sais pas ce qui s'est passé, mais ce que je sais, c'est que l'exilée changea elle aussi, comme si sa sagesse venait de grandir d'un coup. Par contre, Kreia, comme je le pensais trahis l'exilée. Elle s'en alla du vaisseau et partit. J'étais restée méditer dans mes quartiers. Une chose que j'avais appris, c'est que l'exilée aller affronter mon maitre dans très peu de temps.
Après avoir aidé les télosiens à repousser les sith, nous nous rendions avec des mandaloriens sur le Ravageur pour détruire le vaisseau et affronter mon maitre, Dark Nihilus. J'avais essayé d'en empêcher l'exilée, mais je ne pouvais rien faire. C'est pour cela que je l'accompagnais, je savais qu'un moment ou un autre elle l'affronterais. Je ne voulais pas perdre la lumière que je voyais en elle. Cette lumière d'espoir, de bien être. Elle avait balayé mes doutes, désormais, je savais que le monde n'était pas tel que mon maitre me l'avait montré. Mais il me manquait quelque chose, comme une oeuvre d'art qui n'était pas encore terminée. C'est alors que nous passions devant ma cellule et c'est là que je trouvais enfin ce qui me manquais. J'entrais alors dans le cercle de méditation et sentis les gens de mon peuple. Je sentis alors un courant me parcourir le corps, un courant qui balaya ma haine, ma tristesse, mes souffrances comme si une lumière venait chasser mes tourmentes. Tout cette obscurité qui m'avait entouré jusqu'à maintenant venait de disparaitre en un éclair par le halo de lumière que dégageait l'exilée.
La personne qui venait de me donner ma rédemption allait disparaitre. Je devais empêcher cela à tout prix. J'étais prête à mourir pour ne pas qu'elle disparaisse, pour laisser cette lumière éclairer toute vie dans cette galaxie. C'était ma vie pour la sienne.
Lorsque nous sommes arrivés sur le pont, je sentis la mort et l'obscurité nous envahir mais à côté de l'exilée nous étions à l'abri. Chaque secondes semblaient lentes, horriblement lentes. A chaque pas, nous nous rapprochions de lui... Ou plutôt d'elle, de la mort elle même. Je regardais autour de moi. Les "hommes" qui contrôlaient le vaisseau avaient un regard dénué de vie. Ils étaient là physiquement mais en même temps ils étaient absents dans la Force, comme si leur vie avait été aspirée. Avant je n'y avais guère prêté attention.
Nous arrivions alors devant mon maitre. Elle se tourna et quand il posa son regard sur moi, je sentis mon sang se glacer. Il immobilisa. J'avais l'impression qu'une puissante main serrait tout mon corps. Je pouvais sentir et voir ses pensées. Lui et moi partagions un lien de Force depuis notre rencontre. Je pouvais être un atout pour lui comme une faiblesse. C'était pour cela qu'il avait décidé de me garder en vie.
Je le suppliais de laisser l'exilée, je ne voulais pas qu'on lui fasse du mal. Je ne voulais que ma lumière s'éteigne subitement. Avec elle, je pouvais "voir" la galaxie tel qu'elle l'est vraiment, sentir l'espoir m'envahir. Il la libéra finalement. Elle défia tout de même mon maitre. Quand il leva la main vers elle, je compris aussitôt. Il allait aspirer la Force qui était en elle, il allait la détruire. Un rayon lumineux relia les deux personnes, mais au lieu que ce soit l'exilée qui s'écroule, ce fut mon maitre qui tomba à genoux. Je compris alors, elle pouvait sentir la Force comme mon maitre, mais elle pouvait aussi la détruire car en elle, je vis alors un monde mort. Les cris y résonnaient encore. C'était Malachor V et le hurlement de tous les Jedi et mandaloriens présents à la surface de la planète ce jour là. Ce que mon maitre aspirait, était en faite le néant.
Il alluma son sabre laser et attaqua l'exilée. Elle fit de même et j'en fis autant, désormais libérer de son étreinte. Il nous combattait en même temps. L'exilée parait les coups tant bien que mal, tandis que j'essayais de percer sa défense. Il m'envoya à terre avec la Force. Je me relevais et repartis à l'attaque. Je lançais des éclairs de Forces qu'il arrêta d'une main tandis qu'il parait le coup que l'exilée lui porta à la tête. Je me jetais en même temps que l'exilée sur mon maitre et para nos deux attaques et par la même occasion, nous envoya au sol.
A ce moment là, je croyais qu'on ne pouvait rien faire contre lui. L'exilée tenta une dernière chose, elle me demanda de briser mon lien avec lui pour le paralyser quelques secondes. Elle me protégea du mieux qu'elle pouvait pendant que je me concentrais. Je cherchais par le bien de la Force ce fameux lien. Je suivais les courant de la Force qui me reliais avec mon maitre et je vis quelque chose. Le lien qui nous unissait, ressemblait à un mince fil que l'on voyait à peine. Je me concentrais alors le plus possible pour le couper. Je le vis s'étirer encore, et encore. Il se coupa.
Je rouvris les yeux et vis mon maitre à terre. Je sautais pour lui porter le coup finale mais il leva son sabre et me fis tomber avec la Force. Il se releva et sauta sur moi pour me tuer comme j'allais le faire quand l'exilée le transperça avec son sabre. Je n'arrivais pas à y croire. A partir de ce moment là, l'exilée devenait mon seul maitre.
Je venais d'accomplir avec l'aide de l'exilée, ma rédemption.

(Fini cette fois mais bon reste pas mal de fautes que je corrigerais plus tard, Oui Minos, je sais au boulot c'est ça? lol)


Dernière édition par Cal Nira le Mar 17 Fév - 22:12, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Auteur Fou


Nombre de messages : 479
Age : 42
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Une galaxie... Un monde... Une personne et sa rédemption.   Dim 8 Fév - 13:49

Un peu brouillon ou "résumé", en quelque sorte, je trouve. Mais sympa quand même. Wink

_________________
La vengeance est la justice de l'homme sauvage, la justice est la vengeance de l'homme social.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Roi des Avatars


Nombre de messages : 690
Age : 34
Localisation : Dans son HWK-290
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Une galaxie... Un monde... Une personne et sa rédemption.   Ven 13 Mar - 9:44

Lu hier soir^^
Je suis d'accord avec Minos, c'est un peu résumé. Mais ça reste une histoire plaisante à suivre!

_________________
"Le général Antilles était si talentueux qu'il n'arrivait pas à perdre, même quand c'était son but."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une galaxie... Un monde... Une personne et sa rédemption.   Aujourd'hui à 0:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Une galaxie... Un monde... Une personne et sa rédemption.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tour du monde avec une personne handicapé
» Le plus grand Porte-Conteneurs du Monde
» 05-08/08 - CHAMPIONNAT DU MONDE DE TROTTINETTE 2010
» CHAMPIONNAT DU MONDE NABBA 2010
» Sunn en vente partout dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rogue Leader :: L'Holonet :: Fan-Fictions-
Sauter vers: